Lexique

Développement Durable
En 1987, dans le rapport Brundtland le Développement Durable est défini comme : « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre à leurs besoins ».
Le Développement Durable est un projet global de société ; il ne s’agit plus d’agir ou de raisonner à trois ou cinq ans, mais d’apprécier les conséquences de nos actes sur le long terme.
CIEC, entreprise citoyenne, s’engage à optimiser ces trois composantes :

  • Capital écologique ou environnemental (compatibilité entre l’activité de CIEC et le maintien des écosystèmes).
  • Capital économique (performance financière mais aussi développement économique de notre zone d’implantation).
  • Capital social ou d’équité sociale (conséquences sociales de notre activité pour nos salariés, nos fournisseurs, nos clients ; capacité intégratrice de la collectivité)

Economies d'énergies
CIEC s’investit pour diminuer les consommations d’énergies primaires mais aussi les consommations électriques et d'eau liées au fonctionnement des installations. Ces objectifs génèrent des actions comme l’installation de matériels modulants, la récupération de l’eau des réseaux pour une réinjection ultérieure, la mise en place d’ampoules basse consommation, le désembouage des réseaux,…

Rejets gaz à effet de serre
Les gaz à effet de serre sont majoritairement le CO2 et les fluides frigorigènes. CIEC réduit l’émission de CO2 en recherchant d’abord le meilleur rendement de combustion de ses chaufferies ainsi que par l’utilisation de matériels performants, d’énergies nouvelles et renouvelables (ENR). L’utilisation des fluides frigorigènes est très réglementée. CIEC suit l’évolution de cette réglementation de manière très stricte.

Déchets
CIEC assure la gestion globale des déchets générés lors des opérations d’exploitation et de maintenance. Pour cela, elle a mis en place une procédure de gestion des déchets :
  • d’une part en travaillant en collaboration avec des fournisseurs sélectionnés et référencés par la centrale d’achat, pour limiter au maximum l’utilisation de produits chimiques (utilisation de traitement d’eau électromagnétique) ainsi que la quantité de déchets produits (emballages, contenants, …)
  • d’autre part en éliminant les déchets produits via une filière adaptée :
    - les déchets ordinaires et non souillés sont récupérés et éliminés dans les mêmes conditions que les ordures ménagères ou en déchetterie
    - les déchets dangereux sont acheminés vers une plateforme commune du Groupe sur laquelle ils sont regroupés, triés puis enlevés et tracés jusqu’à leurs valorisations finales par des prestataires dûment autorisés et suivis.


Certificat d'économie d'énergie
Le protocole de Kyoto a initié une démarche de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique. Dans ce cadre, les CEE (Certificats d’Economie d’Energie) ont été créés pour inciter les entreprises à promouvoir des actions écologiques.

CIEC, dont le cœur de métier est la recherche de l’efficacité énergétique, a mis en œuvre le dispositif qui impose aux fournisseurs d’énergie de réaliser des économies d’énergie et/ou d’en faire bénéficier les clients. Pour cela, CIEC, en tant que « obligé », a ouvert un compte auprès du registre national des Certificats d’Economie d’Energie pour y enregistrer les CEE (Certificats d’Economie d’Energie) engendrés par ses opérations.